Votre carnet de trafic réservé au mode JT est conçu grâce à une base de données SQLite que vous trouverez dans le répertoire SQLite de l’application sous le nom de log.sqlite. Ce dossier contient également la base concernant les renseignements sur Lotw, e-qsl.cc, département français et Etats US par station. Il est IMPÉRATIF de ne rien supprimer de ce dossier sous peine de ne plus pouvoir utiliser le programme.

log.png

A l’affichage, le carnet ne montre que les champs nécessaires minimum :

  • le numéro d’ordre du contact dans la base (ATTENTION cela n’indique pas forcément le nombre de QSO effectif ! )
  • L’indicatif du correspondant tel que vous l’avez entré.
  • La date du QSO.
  • L’heure de début du QSO. Il s’agit de l’heure donnée par WSJT-X lors du contact effectif.
  • La bande.
  • Le mode, JT65 ou JT9.
  • Le locator, sous la forme LLCC 4 digit. Rien ne vous empêche par la suite de la modifier afin d’afficher les 6 digits (LLCCLL).
  • Les reports ainsi que la gestion des QSL qio s’effectue simplement par case à cocher.

La base de données comporte d’autres champs qui sont renseignés automatiquement par AlarmeJT :

  • L’heure de fin du QSO donné au passage du ’73’ de la station DX ou par l’intermédiaire du bouton H.Man de la fenêtre QSO.
  • La fréquence (en MHz)
  • Les zones ITU et WAZ.
  • Le numéro DXCC.
  • Le nom de l’entité DXCC.
  • Le code région (l’État pour les US, l’Oblast pour la Russie et pays baltes, le département pour les français).
  • Le continent.

Ces champs sont accessibles en lecture écriture par clic droit sur l’indicatif présent dans le carnet.

Les boutons du carnet

Log entier :

Vous permet d’afficher le carnet en entier.

JT65 :

N’affiche que les QSO du mode JT65A

JT9 :

N’affiche que les QSO du mode JT9

La corbeille :

Permet de supprimer un QSO du log. Sont utilisation donne accès à un dialogue de confirmation.

Le stylo :

Permet de modifier une entrée. Notez que vous pouvez faire la même action en sélectionnant directement la cellule à modifier. Chaque modification doit être validée par le bouton ’Coche’ voir ci-dessous.

La coche :

Ce bouton sert à valider toute modification faite dans le log. Si vous ne validez pas, les changements effectués seront visible dans la fenêtre du log mais ne seront pas répercutés dans la base de données et les modification seront perdues lors du prochain accès à la base.

La flèche :

Permet d’annuler les modifications en cours et de retrouver les infos avant changement. ATTENTION : l’annulation ne fonctionne que pendant la phase d’édition de l’enregistrement. Une fois validés, il n’est plus possible d’annuler. En cas d’erreur il suffit simplement de re-modifier la ou les valeurs concernées.

La double flèche :

Permet un rafraîchissement de la base de données.

La barre de progression :

Ne sert que lors de l’import de données au format ADIF dans la base.

Le menu

Log :

Pour le moment seul la possibilité de quitter le log est présent.

Recherche :

Un seul sous-menu disponible pour la recherche d’un indicatif.

Tri :

Deux-sous-menu qui permettent de trier le log par QSL non envoyées et QSL non reçues.

ADIF :

Deux sous-menu disponible permettant l’import et l’export en format ADIF.

ATTENTION cette partie est toujours en phase de test, manipulez-là avec précaution. N’effectuez jamais d’import dans votre log préféré sans vérifier auparavant l’état du fichier généré. Dans tous les cas, pensez toujours à effectuer une sauvegarde de vos fichier log avant de tenter un import......

Le menu contextuel

Afin de pouvoir modifier une entrée dans le log, ce menu à été ajouté. Un clic droit sur l’indicatif vous donne accès à une fenêtre de modification. Les éditions reprennent tous les champs de la base donnée qui peuvent être ainsi modifiés.

Pensez toujours à valider vos changement avant de quitter sous peine de les perdre.